Vos lettres


de: Sophie - 20 février 2010

(15.01.10)
Songeuse, je feuillette à nouveau le Miroir de Cassandre que j’ai fini la veille. Comme à chaque Werber, c’est un régal, un baume, un fortifiant, une clé, un câlin même (!) que j’offre à mon esprit. Apaisant, stimulant, ressourçant, éclairant, nourrissant... Je me suis remplie...
Noémie, ma fille de 12 ans, m’attend dans sa chambre pour le bisou du coucher. J’emmène Cassandre avec moi, sans trop réfléchir.
– Tu veux que je fasse un peu de lecture avant de dormir ?
– Oh oui, ça fait longtemps que tu ne me lis plus d’histoires...
– Tu lis tellement bien toute seule...
Je m’assois avec elle dans le lit, le dos bien calé par les oreillers. Ok, lisons 10 pages.
J’en lis 20. Assez pour lui donner envie de connaître la suite.
Le lendemain matin, au réveil, sans même un “bonjour”, Noémie me pose une question au sujet de Cassandre. Elle en a rêvé. Et le soir, en rentrant du collège, pas question de faire les devoirs, elle fonce sur le livre. Bon, le “virus” est déjà pris ! Ok, elle peut lire “mon” livre toute seule pour l’instant, je la rejoindrai pour lire un passage avant de dormir.
Pendant une semaine, pas de console DS ni de tchats sur MSN entre copines. Noémie a passé ses soirées en compagnie de Cassandre... et aussi avec moi, disons plus que d’habitude. Je suis disponible chaque soir pour lire quelques pages avec elle et réexpliquer les concepts difficiles. Elle poursuit toute seule.
Je suis épatée : elle n’en reste pas au 1er niveau de lecture. Elle comprend que, au-delà des aventures de Cassandre, on s’adresse aussi à elle. Elle me pose de bonnes questions, commente les situations, trouve des exemples personnels.
“Maman, tu crois que mon prénom a une influence sur moi ?... et le tien, il t'a influencé quand tu étais petite ?...” (tu parles! Sophie...)
“Maman, quand il dit qu’on est amené à revivre des situations similaires, tant qu’on ne les a pas intégrées, c’est comme, par exemple, quand... ?”
“Maman, on fait l’exercice de l’ouverture des 5 sens toutes les deux ? Tu sais, j’ai essayé la fermeture des 5 sens, au collège, parce Yan m’empêchait de me concentrer...”
Quel partage incroyable j’ai pu avoir avec ma fille, le temps de quelques soirées !...
Noémie a dévoré le livre. A la fin, elle était triste de devoir laisser ces personnages familiers auxquels elle s’était attachée : Cassandre, Kim, Baron, Yin-yang...
“J’espère qu’il y aura une suite!” Elle ne voulait pas croire que les aventures de Cassandre étaient terminées.
Quelques jours plus tard, elle avait encore Cassandre en tête. Elle a décidé de présenter le livre en exposé devant sa classe, et d’en faire une fiche de lecture pour le CDI. Je suis un peu sceptique... Quand même, ce sont des 5e !...
Demain soir, on entame toutes les deux la lecture d’un autre Werber... J’hésite encore. Lequel je lui fais lire d’abord ? Mais le choix est restreint : j’en ai que six sous le coude à la maison ; les autres, je les avais empruntés.


(02.02.10)
Je n’en reviens pas. Nous voilà lancées, Noémie et moi, dans notre 2e Werber. Noémie a choisi l’un des plus ardus, selon moi : Les Thanatonautes. Je l’ai pourtant prévenue qu’avec pour thème la mort, c’était pas le plus “fun”.
– C’est lequel ton préféré ? m’a-t-elle demandé.
– J’ai vraiment adoré la trilogie des Dieux. Tu aimerais beaucoup à la fois ses côtés jeu de civilisation, jeu de téléréalité et polar, avec une enquête, des énigmes... Imagines : tu es un apprenti-dieu, et tu dois apprendre à créer, guider, manipuler une société humaine sur une Terre. Vous êtes 144 élèves dans la promotion, et il ne doit en rester qu’un à la fin. C’est très drôle, on y retrouve des personnages ayant réellement existé, comme Victor Hugo ou Marilyn Monröe. En même temps, on revoit toute l’histoire de l’humanité...
– Aaah wouuaais...
– C’est la suite de L’Empire des Anges et avant, des Thanatonautes. Mais tu peux très bien lire la trilogie des Dieux en premier, ça n’a pas d’importance.
– Oh non, je veux les lire dans l’ordre !
Dans l’ordre !... Ça veut dire que je vais tous les relire avec Noémie ?! Bon, ok. On verra bien...

----------------
Il est sans doute toujours intéressant pour un auteur d'avoir un feedback sur la façon dont ses lecteurs apprécient, interprêtent, ressentent ses écrits.
Je vous imagine en train de sourire, et j'espère agréablement surpris, de lire qu'une jeune fille de 12 ans peut être aussi touchée par une histoire, des personnages que vous avez créés.
J'ai d'autres anecdotes de lectures, drôles et insolites, que j'aimerai vous faire partager. Une autre fois...

Sophie

 


home